Harmonie de l'Être
Énergéticienne - Hypnothérapeute - Ecrivain Biographe à Saint Mitre les Remparts
Harmonie de l'Être
Énergéticienne - Hypnothérapeute - Ecrivain Biographe à Saint Mitre les Remparts

Délivrance

La Vie - La Mort

C’était ce vendredi, j’étais venue vous refaire vos trop nombreux pansements, multiples scalps, témoins de votre précaire stabilité, votre besoin légitime de  plus de liberté ou d’une trop grande demande d’attention dans cet univers confiné.

Pourquoi, trop ? Vous étiez si seule, et nous étions là, semble –t-il.

Plus attentif, plus présent, qui sait si vous ne vous auriez pas moins abimé ces derniers jours ?

Que de souffrances en vous, vous aviez choisi de ne plus parler, de si rarement manger. Vous attendiez le départ. 

Restait alors votre sourire, et vos grands yeux pleins de demandes d’amour et de sollicitudes, d’interrogations et parfois de peur.

 Avant de quitter votre chambre, alors que je vous réinstallais devant votre table, vous laissant seule dans l’attente de votre petite fée du jour, qui allait remettre de l’harmonie  dans votre corps en dérive,  vous parant de votre tenue du jour, vous m’avez pris les deux mains.
J’ai vu votre tête se pencher péniblement vers elles, et avec émotion, y avez déposé un baiser empli de gratitude.

Avec un sourire, j’ai  croisé votre regard, je vous ai caressé la joue, remis vos cheveux en place un peu derrière les oreilles et vous ai évoqué la suite de votre matinée.

J’ai repris mon chariot, pris la direction de la porte de votre chambre. Je ne savais pas encore que ce serait votre au revoir, acceptation de ce qui allait arriver.

Je n’ai pas été surprise d’apprendre votre départ le lendemain.  C’est bien entourée que vous avez quitté votre souffrance,  pompiers, médecin du Samu, infirmières, petites fées.

Je suis passée  vous voir ce lundi matin, avant de rejoindre  mon chariot de soin pour une nouvelle journée. Vous étiez si paisible, touchante, si présente encore.

J’ai touché une dernière fois votre joue.

Malgré la froideur, la rigidité, vos paupières closes, il y avait encore cette part de vous qui illuminait vos yeux lorsque le jour s’éveillait certains matins.

Vos petites fées avaient glissé dans vos bras votre peluche, qui vous accompagnait chaque soir, dans le silence de la nuit.

Bon voyage belle Âme, dans mon cœur, dans mes pensées vous êtes.
 

Francine  Raulet
Ehpad - Avril 2015

 

---------

Francine Raulet -Thérapeute holistique & Ecrivain Biographe familiale
Saint Mitre les Remparts - www.francine-raulet.fr


-  Vous souhaitez partager ce texte? Merci  de ne rien modifier et de citer la source, l'auteur et/ou l'adresse du site  www.francine-raulet.fr


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.