Harmonie de l'Être
Énergéticienne - Hypnothérapeute - Ecrivain Biographe à Saint Mitre les Remparts
Harmonie de l'Être
Énergéticienne - Hypnothérapeute - Ecrivain Biographe à Saint Mitre les Remparts

Dysharmonie

La Vie - La Mort

La nuit s’installe à peine dans la résidence, je m’apprête à effectuer un dernier soin avant de cloturer ma journée ici.

Un tour de clef pour entrer dans votre chambre, assistée d’une étudiante  infirmière, je vous préviens que je viens vous voir et que j’allume la lumière.

Je ne veux pas vous effrayer, je vous sais vulnérable, aussi sensible au dérangement.

Vous êtes là, au centre de votre lit, la tête bien calée par les deux oreillers installés consciencieusement par vos petites fées de la journée. Il me semble voir une enfant à qui il ne manque plus que le baiser maternel avant de fermer ses yeux et se laisser aller dans les bras de Morphée. 

Les 2 barrières remontées afin de ne pas glisser du lit, les draps,tirés jusqu’aux aisselles, semblent bordés de chaque coté de votre corps tant vos bras droits et lourds reposent bien à plat dessus.

Ce soir à cet instant, tout semble paisible.

D’une voix forte qui me ramène à ce qui est maintenant, vous rouspétez de notre intrusion.

Je me penche vers vous, vous caresse le visage, repose vos mains qui commencent à s’agiter.

‘’Nous n’en avons pas pour longtemps, c’est le soir, nous venons vous faire votre injection, pour guérir votre jambe. Comme chaque soir.’’

Et comme à chaque fois, alors que votre tète se redresse avec violence, vous me dites de cette voix grâve qui emplit la pièce  : ‘’ non, non, ma jambe elle va bien, c’est le matin ma piqure …’’

Tout se passe très vite, je vous parle de la nuit qui va recevoir votre sommeil, que demain nous nous retrouverons pour une nouvelle journée, ’’ non, ce n’est pas la peine,’’ me dites vous, je serais partie à Paris demain’’… Vos mots s’entrechoquent sans trouver de cohérence.

La stagiaire oeuvre rapidement, vous ne réagissez d’ailleurs pas à l’éphémère sensation de la petite aiguille qui pénêtre votre cuisse. Mes mots silencieux cherchent à apaiser votre Âme, alors que vos paroles m’expliquent votre contrariété.

Une dernière douceur sur le visage, je vous souhaite une bonne nuit et j’éteins la lumière, referme la porte à clef, vous préservant des déambulations récurrentes des noctambules du secteur.

Mon cœur se serre un moment, où êtes vous donc déjà, dans le noir de la chambre ?

Votre esprit arrive-t-il à un peu de repos ?

Enfermée dans votre corps vieillissant, abandonnée par votre raison, le cerveau parasité par trop de dysharmonie, que se passe-t-il lorsque la porte est refermée, vous laissant seule avec les présences de la nuit? Vôtre Âme cherche-t-elle une issue ?

Je vous bénis, Madame, dans toute votre grandeur.
 

Francine Raulet
Ehpad - Février 2015

---------

Francine Raulet -Thérapeute holistique & Ecrivain Biographe familiale
Saint Mitre les Remparts - www.francine-raulet.fr


-  Vous souhaitez partager ce texte? Merci  de ne rien modifier et de citer la source, l'auteur et/ou l'adresse du site  www.francine-raulet.fr

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.